Manutentionnaire événementiel
Manutentionnaire événementiel job et emploi
Retour aux fichers métiers

Manutentionnaire événementiel

1372 vues
29 mars 2022

Tu ne tiens pas en place, tu aimes découvrir de nouveaux endroits, de nouvelles personnes, de nouveaux événements en permanence, tu es un peu bricolo ? Le métier de manutentionnaire événementiel est définitivement fait pour toi !

Lorsqu’un événement se prépare, il existe tout un tas de métiers différents du début à la fin du projet. C’est alors qu’interviennent les manutentionnaires événementiels. De nature très dynamique, ils sont l’huile dans le moteur. Indispensable pour que l’événement se passe pour le mieux.

Quelles sont les prestations de manutention lors des événements ?

Le manutentionnaire événementiel est aussi appelé un road événementiel lorsqu’il s’agit de prestations plus techniques liées au spectacle, à l’audiovisuel notamment ou un “lapin” pour des missions plus simples de livraison et de stockage. On les distingue des manutentionnaires plus classiques qui existent notamment dans l’industrie, la logistique, le transport.

Voici une liste non-exhaustive des missions qu’un manutentionnaire événementiel peut être amené à réaliser :

  • montage, mise en place et démontage d’un événement, d’un stand, de PLV, de mobiliers, de scènes, de chapiteaux, de vitrines, de salles de réunions, de road show, d’expositions

  • dé/chargement de véhicules (camions, fourgonnettes, etc.), de matériels

  • branchement de câbles et raccordements

  • mise en place et repli de matériel audio et vidéo

  • agencement

Et plus largement :

  • réception, contrôle de qualité, signalement de produits manquants ou endommagés, rangement, préparation, emballage et inventaire physique de produits ou matériels

  • conditionnement de produits (cerclage, filmage, étiquetage, etc.)

  • opération de tri et de stockage

  • manipulation de marchandises avec l’aide d’appareils de manutention non motorisés (sangles, diables, rolls, transpalettes) ou motorisés (chariots élévateur, grues, etc.)

  • saisie informatique et/ou lecture de codes

  • petite maintenance

  • connaissance des règles et consignes de sécurité et d’hygiène

  • veiller au bon état et au nettoyage des espaces et du matériel de portage

Les 7 commandements pour devenir manutentionnaire événementiel

Commandement n°1 : sportif et endurant, tu seras.

En effet, tu seras amené à porter des charges lourdes (plus de 20Kg) même si tu disposeras de nombreux outils ou véhicules pour t’aider. De plus, les journées peuvent être parfois très longues. Dans des conditions parfois difficiles dues à la météo ou à l’environnement (bruits, poussières, zones frigorifiques, extérieurs, etc.). La force et l’endurance sont les maîtres-mots !

A noter qu’une visite médicale est prescrite tous les deux ans, et tous les ans en cas de port répété de charges lourdes. 

Commandement n°2 : respecter les règles, tu sauras.

Comme tu peux l’imaginer, manipuler des produits, des emballages ou tout autre objet nécessite d’être très méticuleux et de respecter certaines règles. Cela nécessitera de connaître les consignes d’hygiène et de sécurité sur le lieu de la mission. Tu seras également équipé d’EPI (équipements de protection individuelle) comme des chaussures de sécurité voire des gants, d’un casque ou d’un gilet haute visibilité en fonction de la mission.

Commandement n°3 : des engins, tu conduiras.

Outre la bonne posture et les bons gestes à adopter pour ta propre santé, tu seras parfois équipé d’engins - motorisés ou non - pour t’épauler dans tes tâches. Certains ne nécessitent aucune formation particulière (comme un diable par exemple), d’autres un peu de maîtrise (le fameux transpalette) et enfin des engins plus élaborés qui requièrent un permis cariste (comme le chariot élévateur). Par ailleurs, le permis B est plutôt utile voire nécessaire.

Commandement n°4 : des qualités, tu détiendras.

Pour gérer des stocks, trier des marchandises, les ranger avec efficacité, être rigoureux et ordonné est une qualité nécessaire pour bien figurer. Les profils polyvalents sont également privilégiés, car ils sont généralement autonomes et sont capables de prises d’initiatives.

Commandement n°5 : motivé, tu seras.

Si tu as déjà travaillé dans l’événementiel, c’est évidemment un gros plus car tu comprendras plus rapidement les enjeux et sauras rapidement prendre des décisions en cas de doute. Les recruteurs feront donc appel à ta motivation d’évoluer dans ce secteur d’activité. Secteur passionnant mais ô combien fatigant parfois.

Commandement n°6 : maîtriser la langue de Shakespeare, you will know.

Oui, l’anglais est un plus, comme partout ;) Sur certaines missions, ce sera même obligatoire.

Commandement n°7 : de la flexibilité et de la disponibilité, tu montreras.

L’événementiel est riche en surprises, parfois bonnes, parfois plus compliquées à gérer. Par exemple, les produits ou marchandises ne seront parfois pas là où ils devraient être, ni dans la même quantité, ni de la même qualité. Travailler seul ou en équipe, tous les cas sont possibles ! Tu l’as compris : il faut savoir improviser et rester flexible. Une qualité qui te sera louée ! Concernant les horaires, tu seras amené à travailler en horaires décalés, parfois très tôt le matin ou très tard le soir, voire la nuit ou les weekends et jours fériés. Les freelances avec un statut de micro-entrepreneur sont d’ailleurs généralement privilégiés car ils ont plus de souplesse.

Devenir manut, toutes les clés pour y arriver

Tu n’as besoin d’aucun diplôme spécifique ni expérience professionnelle pour exercer le métier de manutentionnaire événementiel.

Pour le manutentionnaire cariste (voir plus haut) : le certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES) est délivré à l’issue d’une semaine de formation.

D’autres formations peuvent être utiles comme :
- la formation de sauveteur secouriste du travail, afin de pouvoir venir rapidement en aide à ses collègues en cas d'accident.
- ou des formations continues mais qui concernent davantage le métier de manutentionnaire dans la logistique, l’industrie, le transport…

L’environnement de travail, un point-clé

Pendant les missions, tu seras en contact avec un régisseur ou un chef de projet en fonction des événements. Ce sont des professionnels des métiers du spectacle et de l’événementiel. Ils sauront généralement te guider sur les aspects liés à la manipulation, au déplacement ou à l’installation de divers matériels.

Apprête-toi à découvrir des endroits merveilleux et des endroits improbables. C’est aussi l’avantage de connaître les dessous de l’événementiel. Mais parfois, tu seras aussi dans des zones ferroviaires, dans un aéroport, dans des lieux fermés de stockage, etc. Tout est possible à partir du moment où il y a des choses à déplacer et/ou à stocker.

L’évolution, le salaire, l'avenir...

Devenir chef d’équipe

Après quelques années d’expérience, le manutentionnaire événementiel peut devenir chef d’équipe ou régisseur en événementiel. Être au contact de l’ensemble des corps de métiers de l’événementiel va t’aider à les découvrir. Ce secteur qui est très porté sur le réseau professionnel peut t’offrir de belles opportunités si on peut te faire confiance régulièrement.

Évoluer dans un autre secteur

Si tu souhaites continuer en tant que manutentionnaire, tu pourras évoluer dans d’autres secteurs que l’événementiel comme responsable des stocks, gestionnaire de commandes ou t’orienter (grâce à une formation) vers le métier de magasinier, employé dans une compagnie de déménagement, de technicien logistique, de livraison express ou de pontier grutier. L’évolution professionnelle peut varier selon le secteur d’activité (dans la grande distribution par exemple, le manutentionnaire peut devenir chef de rayon).

Se spécialiser

En passant des qualifications, tu peux apprendre à conduire des engins de travail spécifiques, et devenir alors manutentionnaire qualifié (par exemple, en conduite d'exploitation agricole et forestière, ou en conduite de déplacement d'engins de charge).

Le salaire, le contrat

Le manutentionnaire gagne en moyenne, pour un salaire débutant, aux alentours du SMIC souvent sous la forme d’un CDD ou en intérim, mais ce salaire évolue au cours du temps et peut être amélioré par l’ajout de primes. Beaucoup travaillent en tant que micro-entrepreneur afin de gagner plus. Chaque format a ses avantages.

L'avenir du métier

Tu l’as certainement compris, être manutentionnaire est un métier plus complet qu’on ne le pense. Il peut être très enrichissant au contact des différents environnements et corps de métiers. Les conditions d’exercice du métier évoluent, grâce aux évolutions technologiques qui ont contribué  à améliorer l’ergonomie du matériel et la sécurité des sites. La robotique est encore loin de remplacer la précision et l’intelligence d’un humain, le métier a donc encore beaucoup d’avenir devant lui.